We Run Antibes

Cap d'Antibes

 Vous n’êtes pas sans savoir que je passe une partie de mes vacances dans le Sud de la France, du côté de Nice. A Antibes pour être plus précise.
Un petit coin de Paradis. MON petit coin de Paradis.
Tout y est réuni pour que j’y sois heureuse : la mer, le soleil, les cigales, les amis, et le running. Une passion que partagent beaucoup de personnes dans le coin puisque quand je pars courir le matin, je suis loin d’être la seule dingo debout si tôt pendant les vacances.

D’ailleurs mon mari m’a demandé l’autre jour si parfois je me demandais « et si aujourd’hui je kiffais au lit en faisant la grasse matinée au lieu d’aller courir ». Et je lui ai répondu que je préférai me lever tôt et kiffer en allant courir 😉 !

Ce qui est compliqué, c’est qu’ici je cours seule, à la différence de Paris, où finalement je ne cours presque jamais seule.
A Antibes, j’avoue devoir plus me motiver pour décider d’y aller. Et une fois que je suis lancée, il me faut là encore une petite dose de motivation pour me pousser au cul.

Aujourd’hui je me suis trouvé une astuce pour me pousser. Une fille m’a doubler pendant mon run. Elle me courrait pas beaucoup plus vite que moi. Enfin finalement si elle courrait plus vite. J’ai voulu la suivre. Me mettre à son rythme. Et j’étais bien. Elle courrait à 13km/h. Et moi aussi du coup ! Une vitesse complètement inespérée pour moi qui cours rarement au-delà de 10km/h puisque je papote en courant.

Cette technique de me trouver un lièvre, je l’avais déjà expérimenté. Et c’est une technique que j’aime bien. Courir après quelqu’un qui court plus vite que soi, ça booste vachement et c’est très bon pour le moral.

Cap d'Antibes Cap d'AntibesCap d'Antibes

Et vous les Mums, avez-vous déjà tester de suivre quelqu’un qui court plus vite que vous ?

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*